Le projet cherche CHF 6'000.- pour financer l’installation de 200 stations de lavage des mains équipées du robinet éco-sanitaire, dans les quartiers de Thiaroye et Pikine Medina Gounass à Dakar.

Pourquoi choisir notre projet ?

En permettant la réalisation de ce projet pilote, vous participez à diffuser The Drop®. et à sauver des vies dans toute l’Afrique de l’Ouest ! Car en effet, ce projet pilote est appelé à s’exporter depuis Dakar dans toute l’Afrique de l’Ouest.

Présentation de la Goutte

Ce robinet éco-sanitaire a été conçu de façon à ce que la consommation en eau soit la plus minimale, tout en assurant une efficacité dans la qualité du lavage. Ce robinet d’un type nouveau est adaptable sur n’importe quel bidon, jerricane ou petit réseau d’eau. Ce qui permet à ce robinet d’être utilisable à n’importe quel endroit. Sa forme évocatrice et sa simplicité d'utilisation sont une incitation ludique et pratique au lavage des mains. Chez ADED, nous cherchons non seulement à proposer, The Drop®, là où l’eau n’est pas disponible pour le lavage des mains aux endroits critiques, mais également à collaborer avec les bénéficiaires, afin de créer des comportements sanitaires nouveaux.

Qui sont les acteurs ?

ADED est une association Suisse créée en 2011 pour apporter aide technique et financière à des projets de développement durable dans le domaine de l'eau, de la santé et de l'environnement. Composée de bénévoles, elle est exonérée d'impôts.

L’Association ADED travaille afin d’améliorer la condition de vie des plus démunis. L’eau à portée de main est possible pour chaque être humain, et nous œuvrons pour cela.

Sur place, le Docteur Seydou Niang, chercheur à l'IFAN Cheikk Anta Diop (UCAD) et responsable du Laboratoire de Traitement des Eaux Usées (LATEU) s’investit personnellement (sur la photo), dans la promotion de l’hygiène des mains.

Dorénavant, plus aucune latrines n’est construite sans station de lavage des mains !

Contexte :

Au Sénégal, des mesures d’hygiène ont été mises en place pour Ebola. Une directrice d’école nous a dit que depuis qu’on ne parle plus d’Ebola, même les bassines collectives pour se laver les mains ont été abandonnées !

Pourtant, se laver les mains au savon a le potentiel de sauver des vies. En effet, ce geste simple du quotidien peut freiner jusqu’à 40% des maladies qui touchent aujourd’hui les populations les plus vulnérables.

Cependant, là où l’eau est rare et précieuse, se laver les mains peut être considéré comme un luxe, car trop gourmand en eau.